Zénitude

C’est bon de savoir pourquoi on vit, non par vanité, 
mais simplement par bonté d’âme.
Se regarder dans un miroir ne reflète pas toujours la vérité.
Il faut creuser dans le terreau, là même où l’on a grandi.
Et quand je vois mon fils s’émerveiller, j’imagine ce salut comme un respect. 
On ne peut vivre mieux, et nuls doutes n’envahis mon âme.
Pourtant les épreuves sont là, à piétiner nos espoirs, nos souhaits.
Mais si chaque hommes, chaque femmes de ce monde portent en lui l’allégresse 
comme une douceur dans les yeux, la volonté d’aider et non pas de détruire,
alors la vie sera belle, et récompensera en retour.

Chaque racines portent le fruit d’un effort, comme une pratique même de l’existence. 
Elle est le but, ce n’est pas un idéal juste une force c’est tout.

Alors s’épanouit la silhouette errante d’autrefois, ainsi que le temps perdu.  
Prends ce qui te revient et laisse l’avenir bercer les mots.
Sois comme l’enfant étonné, ou le vieil homme qui marche et ne te retourne pas.

Finalement pas besoin de rime ni de finesse pour le bonheur. 
L’équilibre est de se poser comme l’oiseau,
d’ouvrir les yeux, et qu’un autre puisse entendre ta symphonie.

Le message passera alors, et le monde moins envieux de colère ou de tristesse,
respirera une idée nouvelle, celle de la réussite

antoinou dans Poésie.
- 537 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.