Site de poésie gratuit : les poèmes

LE QUAI D'UN ADIEU

Aveudoux  Poésie  55    2  

    Ma liberté       être prisonnier       dans tes bras, enlacé.       Pour toi ...

Le Jugement Dernier

Giraque  Poésie  46  

Ô temps béni des héritiers dignes Qui jamais n'eut tergiversé Qui jamais n'eurent de cette ...

Evocation

Thierry CABOT  Poésie  89    9  

Contre les galets blancs se déchiraient les eaux. C’était comme une force et qui gonfle et ...

LA BÉATE

Bernard Pichardie  Poésie  66    12  

Ce texte a été peaufiné grâce aux remarques et critiques d’André CRÉMILLEUX, écrivain ...

Méandres

Fanch  Poésie  46    4  

Chercher vaille que vaille au hasard des parcours L’idéal d’une vie dont le cours se ...

mon nouveau recueil

De Margotin  Poésie  74  

Bonsoir à toute l'équipe et à vous chers poètes. Ravie de vous retrouver à nouveau. je ...

Mon seul amour

De Margotin  Poésie  47  

Je t'offre une fleur valentine Pour t'apporter de nouveaux jours Remplir ta vie de vitamine Je ...

Poéte Ephèmére

Angelus  Poésie  37    4  

Poète Éphémère Lorsqu’un Jour Comme celui-ci, Un Chemin Caresser De Lumières. A Des ...

Le passé sucré

Guillaume Rindelaire  Poésie  47    2  

Ce soir je me souviens, savourant un bonbon, De ce temps fantastique où plein de gourmandise ...

L'insomnie

Guillaume Rindelaire  Poésie  50    3  

Au cours de quelques soirs s’enfuit loin de mon corps Et sans moindre remords me rapatrie ...

Le mélange

Guillaume Rindelaire  Poésie  48  

Le monde est parsemé d’un séduisant mélange Où toutes les saveurs, les sons et les ...

Le crépuscule

Guillaume Rindelaire  Poésie  83    5  

Quand forcés nous rentrons dans les viles ténèbres Du crépuscule froid sans un infime ...

Je vais bien

Guillaume Rindelaire  Poésie  43  

J’ai froid, ô Soirs, poisons infernaux, rabougris, J’ai parfois le cœur plein de givre ...

UN TROTTOIR

Aveudoux  Poésie  48  

          Je marche seul dans la cohue     le pas pressé Les yeux perdus       là ...

voyage (clip) poème musical

Fabien Rogier  Poésie  83  

hj1xB2RiPd0

Espoir

Fabien Rogier  Poésie  85  

C’est cet Espoir de vivre mieux dans le noir Qui me donna le Courage d’affronter ce démon ...

Ce n'est qu'un détail

Fabien Rogier  Poésie  48  

le poète disparaît peu à peu en ce monde le poème persiste dans sa prose archaïque ...

Maya, petite boule d'amour.

Marc de St Point  Poésie  72  

A  Maya, ma ravissante petite chienne Westie,  ma fidèle, à l'amour incommensurable. ...

L'Eternité perdue

Basile  Poésie  80    6  

L'éternité perdue,       L'éternité perdue Dans ce grain de sable Me donne le vertige. ...

la nuit se termine

Fabien Rogier  Poésie  50    5  

La nuit se termine, et je suis comme une vermine, A chercher la métamorphose ultime De larve ...

Ma chérie

Thierry CABOT  Poésie  83    9  

Dès l’heure qui te vit lumineuse, un été, Le regard dans le mien tout à coup arrêté, ...

A L'infini

Quasimodo  Poésie  57    7  

A l'infini Cela fait maintenant bien des Lunes Que je me promène seul sur la lagune A ...

IL AVAIT UN GRAND COEUR

Duchesse  Poésie  61    12  

Il avait un grand coeur, mon bien aimé  Loin de la foule il m' emmena A l'abri des regards ...

L'amour au-delà des nuages.

Marc de St Point  Poésie  54    7  

Aimer à en perdre la raison, Aimer encore et toujours, quand au loin résonne la funeste ...

ZEN ZONE

Gaspard Collal  Poésie  77  

ZEN ZONE Nakisha Kitamu, Huitième dan de Kung-Fu, Est un Maitre de L'Art Martial, au faciès ...

SOUVENIR

ARTISTE DE L'ART  Poésie  53  

Personne, rien qu’elle et moi. Moi l’écoutant quand elle, m’observant Me ressasser mes ...

Un papillon sur un coeur de père.

Marc de St Point  Poésie  66    7  

Petite, riante et charmante,  Ta bouche rieuse est comme un soleil d'été, Tes jolis yeux ...

DÉCOMPTE ANOREXIQUE

Gaspard Collal  Poésie  32  

DÉCOMPTE ANOREXIQUE Des glyphes asymétriques s'affichaient sur des distributeurs de ration : ...

22:22

Gaspard Collal  Poésie  39  

22:22 Des jours d'amour hypothéqué A feindre de se supporter, Des nuits si pathétiques, ...

Eblouissement

Thierry CABOT  Poésie  102    12  

Mon immortelle éclose aux replis d’une sente, Mon bijou satiné, ma biche frémissante, ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.