Dudley à Harry

Ce texte est une réponse à Harry à Dudley de Louknaille.
Salut Harry,
 
J’espère que Ginny et toi vous êtes bien amusés avec les prouts à têtards. Sachez en tout cas que vous avez raté le meilleur pudding aux prunes que Maggie ait jamais fait – si je m’étais écouté, je l’aurais mangé en entier. Mais j’en ai laissé une part à Maggie. Une petite, car elle est au régime.
 
Merci pour ton aide dans la gestion de l’affaire top secrète. Tu n’as peut-être fait que le minimum, mais au moins tu l’as fait. Tu m’auras quand même attiré beaucoup d’ennuis, avec ces bêtises. Quand je pense que cela s’est produit le jour de ma nomination au poste de PDG… De quoi avais-je l’air, avec mes employés transformés en… tu-sais-quoi ? Et puis, après le passage de tes ouvriers, ils avaient tous l’air complètement perdus et ne savaient plus rien faire de leurs dix doigts. J’ai été obligé de les renvoyer chez eux, ils n’étaient bons à rien. Une journée ENTIÈRE de travail de perdue, tu te rends compte ! Et je ne t’explique même pas combien il a été agréable d’expliquer aux femmes et hommes de ménage pourquoi nos bureaux étaient couverts des fientes de ces maudits piafs !
 
A propos d’expliquer, heureusement que tu m’avais parlé de ta Rita Machinchose. Quelle abominable bonne femme ! Elle a dû me poser une question et demie au sujet de l’affaire top secrète avant de me demander ce que je pensais de toi. « Comment était-ce, de grandir en compagnie du célèbre Harry Potter ? N’avez-vous pas éprouvé de jalousie à son égard ? Était-il gentil avec vous ? Ne le trouviez-vous pas terriblement imbu de lui-même ? Quels sont les petits secrets honteux d’Harry Potter ? ». Moi, jaloux ? Enfin bref, j’ai suivi ton conseil : je lui ai dit que j’étais en très bons termes avec toi depuis toujours et que tu étais un type bien. Elle n’a pas eu l’air très contente, alors elle est revenue sur l’affaire top secrète et elle a essayé de me coincer, mais j’ai répondu que je ne ferais pas de commentaires et que nous ne connaissions pas l’identité du coupable. A propos, vous en savez plus à ce sujet ?
 
A la prochaine, 

Dudley

PS : tu es gentil mais Poulet (c’est Trevor qui a voulu l’appeler comme ça) est très content des aliments que nous lui donnons. C’est un hibou parfaitement normal. Cela dit, mes parents ignoreront tout de son existence, je ne suis pas fou.

Bee dans Correspondances inédites.
- 558 lectures


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.