Dudley à Harry - Octobre

Ce texte est une réponse à Dudley à Harry de Bee.
Salut Harry, 

Tu ne donnes plus de nouvelles. Ce n'est pas que ça me manque, hein, mais Trevor demande des nouvelles d'Oncle Harry "qu'on dirait que parfois il fait de la magie". Je ne suis pas mon père mais il ne faut pas pousser non plus ! Qu'as-tu été raconter à mon fils ?! 

Passons, je ne voulais pas m'énerver. Ce n'est même pas le sujet de ma lettre d'ailleurs. 

Le sujet de ma lettre, donc. Tu suis un peu la politique des gens normaux ? Je suppose que oui : tu ne peux sans doute pas te désintéresser complètement des 90% de la population mondiale. Enfin bref, tu as sans doute entendu parler de Donald Trump, qui se présente aux primaires républicaines aux Etats-Unis. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais Papa et moi le trouvons fascinant. Quel homme ! Quelle éloquence ! Nous ne ratons jamais les retransmissions de ses discours. Je pense qu'il a de grandes chances de remporter la présidentielle... Ce serait un soulagement, parce que voir la vieille Hillary diriger l'Amérique... Non, je ne pourrais pas. Mais je ne suis pas macho : Maggie pense elle aussi qu'une femme n'est pas faite pour diriger un pays. 

Enfin bref, Monsieur Donald Trump m'inspire ! Quand je lui en ai parlé, Papa m'a dit qu'il me voyait bien être le Donald Trump de la Grande-Bretagne. J'avoue que cela me tente bien... Je ne veux pas cesser mon activité à la Grunnings, bien sûr - d'ailleurs, Trump n'a pas cessé ses activités de PDG non plus - alors je peux faire ce que l'on appelle 'cumuler les mandats'.  

Donc je me demandais si les gens comme toi votaient aux élections des gens normaux et, si oui, sais-tu si les gens comme toi sont sensibles aux arguments de Donald Trump ? 

Sur ce, je te laisse : comme c'est dimanche, nous allons déjeuner chez Papa et Maman. Je crois qu'elle a fait un gigot de sept heures ! Ah oui, j'espère que tu vas bien, aussi.

A la prochaine,

Dudley

PS : ce n'était pas le sujet de ma lettre, mais ce serait aimable de me répondre quand même au sujet de ce que tu as dit à Trevor. Merci.

Bee dans Correspondances inédites.
- 1463 lectures - mention j'aime


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.