Harry à Ron et Hermione - Février

Ce texte est une réponse à Ron à Harry - Janvier 2016 de Lucie Laval.
Chère Hermione, cher Ron,

J'espère que ce courrier parviendra bien jusqu'à vous et que vous le déchiffrerez sans peine. J'ai dû le traduire magiquement en un mélange de turc ancien et d'argot de gnome. Je compte sur ton génie, Hermione : je suis certain que tu découvriras la combine. D'ailleurs, je suppose que si tu lis ces mots et que tu y trouves un sens, c'est que tu as déjà deviné la clé de ce message codé.

J'ai donné peu de nouvelles, ces derniers temps, et Ginny a dû rester très vague sur mes occupations actuelles. En réalité, j'ai quitté l'Angleterre il y a maintenant un mois. Je suis en mission pour le service des Aurors et les Nations Magiques Unies. Dag Ritva Longulus continue de nous échapper et met en péril la stabilité de nos sociétés. Nos politiciens continuent de fermer les yeux sur ce problème pour mieux se chamailler avant les élections, aussi suis-je persuadé que l'enquête ne pourra aboutir que si nous la portons à un niveau supranational.

Il semblerait que Longulus se soit réfugié en Russie. Cette chasse à l'homme prend un air de Guerre froide. Le Président Sorcier russe a offert son soutien au chef de l'organisation de Longulus car une partie de ses financements serait reversée à son parti. Financements qui proviennent de la mafia magique, mais aussi de mouvements religieux occultes, d'où le sacrifice de licornes. Du moins, ce sont nos suppositions. Cela expliquerait pourquoi des élans séparatistes ont vu le jour récemment dans la région. Des citoyens protestent contre le gouvernement, qui prend les armes. Des flux commencent à se déplacer vers les frontières. Ils soutenus par les troupes américaines, qui rêvent de voir tomber le système en place.

Longulus a beaucoup bougé : Durmstrang, et plus récemment Poudlard... On dit qu'il recrute chez les jeunes, car ils n'ont pas connu la peur des années Voldemort. Nos actions ont affaibli son réseau, dont plusieurs branches ont été démantelées. Nos renseignements tendent vers l'idée que Poudlard n'encourt plus aucun danger, mais restez prudents. J'espère que les enfants vont bien. Ils me manquent énormément. Embrassez-les pour moi.

Je fais de cette enquête une affaire personnelle. Je ne reviendrai pas avant l'arrestation de Longulus. Je le veux vivant afin de l'interroger et de détruire une à une toutes les factions qu'il a réparties dans le monde. Ainsi, je vous en conjure : faites attention à vous. Pour l'instant, les médias n'ont pas encore réalisé mon départ. Cette pièce de théâtre moldue qui nous remet sur le devant de la scène les a aveuglés. L'engouement risque toutefois de se tarir, et les journalistes me chercheront. Rita Skeeter mettra un point d'honneur à fouiner jusqu'à ce qu'elle retrouve ma trace. Et alors, Longulus prendra conscience de l'intensité avec laquelle je le traque.

Prévenez Minerva que les enfants doivent faire l'objet d'une surveillance accrue. Tous les enfants, pas seulement les nôtres. Chacune de leur vie pourrait être utilisée comme une arme contre moi. Hermione, si tu en as le moyen : empêche Rita d'écrire. Empêche qui que ce soit d'écrire sur moi. Envoie des photos de moi à la rédaction de Sorcière Hebdo et fais-les passer pour des clichés récents s'il le faut. Et si cela ne suffit pas, je suis certain que Ginny saura leur fournir des photos de moi suffisamment dénudé pour détourner l'attention publique de mon enquête.

Nous sommes de nouveau en danger, mes amis : nous et ceux que nous aimons. Aidez-moi à survivre et triompher. Aidez-moi à conserver le secret de ma localisation et de mes activités. Tous les moyens sont bons.
A bientôt, si la chance me sourit.

Harry

Louknaille dans Correspondances inédites.
- 1665 lectures - mention j'aime


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.