Hermione à Harry

Ce texte est une réponse à Harry à Hermione, janvier de Louknaille.
Mon cher Harry,

Comment pourrais-je oublier nos visites à Hagrid ? Comment la vision de Crocdur bavant sur Ron comme si sa vie en dépendait pourrait-elle s’effacer ? 

Entre nous, je crois que la totalité du règne animal a vocation à baver sur Ron : Crocdur, Touffu, Patmol (!) et les araignées de tout calibre, sans compter les veracrasses qui sont le lot de tout étudiant à Poudlard. Je pourrais sans doute ajouter à cette liste Rose et Hugo qui nous ont allègrement fait partager leurs fluides divers et variés. Mais je crois que dans ce domaine, ils avaient une nette préférence pour leur Papa, et je m’en félicite très égoïstement. Enfin passons.

Je suis navrée d’apprendre que le monde entier s’apitoie (de nouveau) sur ton sort. Je suis assez étonnée que Skeeter ait osé s’en reprendre à toi ! Elle sait pourtant que je la surveille de près... Je sais bien sûr combien écrire sur toi la démange mais elle s’était retenue jusque-là. Elle doit avoir un nouvel atout dans sa manche pour fanfaronner autant. Je vais me pencher là-dessus et, en attendant, elle recevra un premier hibou de semonce. Une petite piqûre de rappel ne lui fera pas de mal.

Quant à la façon dont elle s’est procuré ces informations, je peux t’assurer que Skeeter n’a, à ce jour, jamais utilisé
sa magie à Little Whinging. Cela étant dit, je pense que cela n’a pas dû être très dur pour elle d’obtenir ce qu’elle voulait : elle a sans doute vagabondé dans le voisinage en posant des questions toutes plus indiscrètes les unes que les autres et a fini par trouver quelqu’un qui avait une dent contre toi. Peut-être un vieil ami de Dudley ? Je crois que tu m’avais parlé d’un certain Piers Polkiss qui ne t’aimait pas beaucoup. Elle a peut-être même utilisé de l’argent moldu pour convaincre la ou les personne(s) de parler… Mais je doute qu’elle ait eu besoin d’aller jusque-là, qu’en dis-tu ?

Ne pourrais-tu pas l’attaquer en justice pour diffamation ? Je ne présiderai pas son audience afin d’éviter tout conflit d’intérêt, mais je suis sûre qu’elle serait condamnée à payer une amende salée. Et personnellement, je trouverais cela assez satisfaisant, pas toi ?
 
J’y pense ! Fais attention quand tu ouvres ton courrier : il pourrait y avoir des choses moins sympathiques que des boursouflets ou des coussins à câlins dans toute cette agitation, comme tu dis. Je sais bien que tu es auror mais tout de même. Il est tellement facile de se laisser surprendre – mes mains se souviennent encore du pus de bubobulb, crois-moi ! Alors promets-moi de faire bien attention (et cesse de lever les yeux au ciel, je te connais). 

Enfin, concernant les crèmes canaris, je ne sais trop qu’en penser. Je me demande si toute l’opération n’avait pas pour objectif de détourner l’attention des sorciers de… d’autre chose. Cet attentat aux allures de blague potache n’a ni queue ni tête, mais je te parie ma baguette qu’il se trame quelque chose de bien plus inquiétant quelque part, loin des regards et des oreilles indiscrètes. VIGILANCE CONSTANTE, donc, comme disait Maugrey. 

A présent, je crois que je vais aller passer un savon à Ron, parce que je trouve proprement scandaleux qu’il ait appelé son elfe Vicky. C’est insultant pour Viktor mais aussi pour l’elfe - tu sais comme moi l’affection de Ron pour mon ex. C’est vraiment un manque de considération terrible pour Vicky (l’elfe). Je sais que cela fait longtemps que
Ron l’a nommé ainsi mais à chaque fois que quelqu’un me le rappelle, cela me met dans une colère noire. 

Je t’embrasse fort, 

Hermione
 
PS : tu devrais envoyer les boursouflets à Neville. Je crois bien qu’il en a besoin pour mener des expériences sur les saules cogneurs. 
PS 2 : si tu ne veux pas du chaton, je l’adopterais bien. Depuis que Pattenrond est mort, je trouve que la maison est moins chaleureuse qu’avant. Et réserve-moi donc un boursouflet. Je l’appellerai Ronald.  Sommaire des Correspondances Inédites : http://librosophia.com/webzine/correspondances-inedites/sommaire-des-correspondances-inedites.htm

Bee dans Correspondances inédites.
- 1680 lectures


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.