Le Petit Chaperon Rouge à sa Grand-Mère

Ce texte est une réponse à Les bienfaits du conte de fées de Lucie Laval.
Chère Grand-mère, 

J'espère que tu vas mieux depuis notre funeste aventure de l'autre jour...Cela me rend toujours triste de voir un animal perdre la vie, et c'est à l'encontre des principes que je défends dans mon association de Défense des Animaux Gentils. Mais ce loup n'était vraiment pas gentil ! Quand je pense qu'il s'est glissé dans ton lit et qu'il m'a trompée avec ton bonnet... J'ai été bien gourde de me laisser avoir. 

Mais je vais te faire une confidence : c'est parce que j'avais bu une partie de la bouteille de vin que t'envoyait maman sur le chemin. Ma vue était un peu brouillée. Je sais que c'est mal d'avoir fait cela, mais il faisait très froid sous les arbres et j'avais grand besoin de me réchauffer un peu. Et puis tu sais, je suis allée à confesse dimanche et il paraît que tout est pardonné. 

Quand j'y repense je me dis quand même que ce loup avait un certain sens de la formule, quel style ! Tandis que je m'exclamais "Comme tu as de grandes oreilles !" il répondait "C'est pour mieux t'entendre"... et ainsi de suite jusqu'à ce que je remarque ses grandes dents ! Il fallait vraiment que je sois bien bourrée pour ne pas remarquer son petit manège... Mais d'un point de vue purement narratif, quel classe !

Grand-mère, quand je serai grande j'aimerais être écrivain. Je raconterai des contes de fées pour faire peur aux petits enfants et pour qu'ils restent sagement sur le chemin sans s'aventurer dans les arbres, même pour faire un bouquet de fleurs à leur grand-mère. Je pense que je ne signerai pas de mon nom : qui lirait des contes écrits par une femme ? Non, je prendrai un pseudonyme masculin. Peut-être qu'un jour je deviendrai célèbre... Si tu as des idées de pseudonyme, envoie-les moi !

A Dimanche, 

Le Petit Chaperon Rouge



Retrouvez le récit du Petit Chaperon rouge par les Frères Grimm sur Wikisourcehttps://fr.wikisource.org/wiki/Le_Petit_Chaperon_rouge_(Grimm)

Lucie Laval dans Correspondances inédites.
- 506 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.