Jean Lorrain et Monsieur de Phocas

Ce texte est une réponse à Jean Lorrain - Sa vie, son oeuvre de Lucie Laval.

Digression sur la procrastination

Encore Jean Lorrain ! Mais ça ne s'arrête jamais ! Auteur du mois d'accord, mais du mois d'août, et nous sommes déjà le 13 septembre ! Que fait la rédaction ?! Mea Culpa chers amis, la faute est mienne... Il se trouve que le mois d'août est le mois des vacances, que les miennes se sont prolongées en septembre, et que la douce voix de l'oisiveté a murmuré à mon oreille des choses délicieuses... J'ai commencé à procrastiner tout en lisant tout plein d'ouvrages dont je brûle de vous parler sur Libro... Mais j'ai procrastiné, sans aucun doute. 

Cela s'est compliqué du fait que ma connexion Internet est morte au moment même où je prenais de bonnes résolutions, et voici le résultat ! Nous sommes déjà rendus au 13 septembre... Je n'ai donc pas pu encore clore ce premier chapitre de l'auteur du mois, et c'est regrettable. Mais me voici de retour avec plein de nouvelles découvertes qui j'espère vous plairont autant qu'à moi ! Dans cet article, je me permets de parler encore d'une oeuvre de Jean Lorrain, car c'est la plus connue et que j'aurais le sentiment de ne pas avoir terminé le boulot si je n'en parlais pas. Laissons place donc, à Monsieur de Phocas !

Monsieur de Phocas

Tout en découvrant les sinueuses rues de Porto et sa plage immense, j'ai tout de même consacré du temps à lire ce qui est considéré comme le chef d'oeuvre de Jean Lorrain : Monsieur de Phocas. Pour ceux qui ont aimé A Rebours de Huysmans, il ne fait aucun doute qu'ils seront également charmés par les états d'âme anguleux du Duc de Fréneuse. Pour ceux qui ne connaissent pas cet univers décadent de la fin du XIXème siècle : direction votre librairie, et que ça saute ! Monsieur de Phocas est considéré comme l'oeuvre majeure de Jean Lorrain. Pour ma part j'ai une préférence pour Monsieur de Bougrelon, qui me fait l'effet d'un ciel zébré par l'éclair. Monsieur de Phocas, c'est une confession lente, envoûtante et hallucinogène d'un jeune noble dégénéré et à la sensibilité détraquée. Intriguant n'est-ce pas ? 

Le narrateur (un écrivain) découvre un beau matin un homme dans son cabinet de travail. Il le reconnait aussitôt : il s'agit du Duc de Fréneuse, un individu incontournable du Tout Paris à la réputation sulfureuse. Ce dernier est venu lui faire une étrange proposition : il lui annonce son départ imminent pour l'Inde et son intention de ne pas revenir en Europe. Il explique également qu'il a rédigé un manuscrit sous forme de journal relatant les malheurs et obsessions auxquels il a dû faire face ces dix dernières années, enfin il demande à notre narrateur de bien vouloir conserver ce manuscrit, car il le considère comme le seul homme digne de le lire. En effet, lui seul a su exprimer dans ses livres la transparence trouble de certaines pierres précieuses, et cela semble constituer pour le Duc de Fréneuse une qualité sans pareil. Inutile de vous dire que ce que le narrateur va découvrir dans ce manuscrit, qui constitue le corps du roman, des révélations tout à fait extraordinaires...

En finir avec Jean Lorrain

Vous avez tout à fait raison, il est grand temps d'en finir avec Jean Lorrain, en tous cas dans le cadre de "L'auteur du mois". Il ne me restera plus à la suite de cet article qu'à vous faire un "article bilan" dans lequel je récapitulerai tout ce que j'ai publié sur Libro et Youtube au cours du mois passé sur Jean Lorrain et ensuite c'est FINI c'est promis !

Mais qui va lui succéder ? Intéressante question. J'avais d'abord pensé à Tolstoï, puis je me suis vite rendue compte qu'il n'était pas possible de lire Guerre et Paix et Anna Karenine en un mois... Donc j'ai changé d'avis et mon goût s'est tourné vers un auteur que nous connaissons tous. Ses vers vénéneusement fleuris et sa vie embuée de vapeurs de Haschich en ont fait un des auteurs et poètes les plus connus du répertoire français. Alors, des idées ?  Retrouvez Monsieur de Phocas de Jean Lorrain chez Flammarionhttp://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=19723&levelCode=home

Lucie Laval dans Critiques.
- 1478 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.