La métaphysique du Vampire

Ce texte est une réponse à George R. R. Martin - Le Volcryn de Lucie Laval.

Le vampire : Un personnage qui fascine

Les vampires ont fait couler beaucoup d'encre... bien avant le phénomène Twilight, c'était déjà le cas avec Dracula de Bram Stocker, Le Vampire de John William Polidori et Carmilla de Sheridan Le Fanu au XIXème siècle. Mais il est pourtant vrai que Twilight a représenté dernièrement un tournant (bon ou mauvais, je vous laisse juge, et sans volonté aucune de vous influencer je dirais carrément mauvais) un tournant donc dans la littérature vampirique. Nous avons alors connu l'essor de la Bit-Lit (littéralement "littérature mordante", sous genre de la Fantasy urbaine), et il ne fut plus question d'autre chose que de vampires... 

Évidemment, c'est à ce moment-là que les passionnés de vampires pré-Twilight deviennent malheureux. Leur créneau est complètement saturé. Et dès lors, le vampire s'incarne dans l'image d'un jeune homme affreusement sexy, vampire malgré lui, tombant amoureux de la première lycéenne venue. Le champ d'action demeure un peu limité.

Jeanne-A Débats nous livre sa propre vision du vampire

Je viens d'achever La Métaphysique du vampire, étrange roman de Jeanne-A Débats, grande admiratrice de nos confrères à canines rétractiles. Nous suivons dans ce roman les raisonnements du personnage principal, Navarre et vampire de son état, qui s'interroge à différentes époques de sa vie sur sa situation, son statut, les avantages et inconvénients d'être vampire... bien souvent, ses remarques restent pratico-pratiques : Navarre n'est pas un vampire dandy intellectualisé qui se serait laissé tourner la tête par les immensités de savoirs apprises au cours des siècles. D'ailleurs, la mémoire de Navarre est relativement saturée et il oublie beaucoup de choses. Cela le rend presque humain.

Navarre est tueur à gages pour le Vatican. Surnommé Raphaël par ses employeurs (même au Vatican ils ont le sens de l'humour), il s'attache à remplir jusqu'au bout ses missions, souvent au péril de sa vie - bien sûr il est immortel mais c'est malgré tout une preuve de conscience professionnelle indéniable. Nous le retrouvons donc à divers moments de sa vie, moments-clés où il se trouve aux prises avec des nazis et doit sauver de jeunes princesses en détresse, des enfants de favelas au Brésil, une vampire inexpérimentée... nous avons ainsi droit au cours de ce roman au récit d'une demi-douzaine de ses aventures, se déroulant sans notre passé, notre présent et notre futur. 

La métaphysique du vampire : un récit déstabilisant

Un vampire qui ne manque pas de mordant (pas pu résister)

Ce roman vampirique de Jeanne-A Débats est assez déstabilisant. Son personnage partage avec nous ses opinions et impressions, et surprend par son naturel, son esprit très cartésien et son comportement profondément humain. il est plaisant de retrouver un personnage de vampire avec du relief, de l'humour, et une constante envie de forniquer, hommes et femmes, dans les situations les plus burlesques.

Suivre un vampire à travers les siècles

Un autre point intéressant est de retrouver Navarre dans des époques différentes : cela permet en effet de redécouvrir des décors anciens, des légendes quasiment oubliées (Lancelot, les Sirènes...) et des pans de notre Histoire revisités (le nazisme de la seconde guerre mondiale). Les tableaux sont beaux et pleins d'imagination.

Un vampire sans fil rouge

Cependant, le point qui m'a un peu perturbée à la lecture de ce récit et qui m'a parfois fait un peu décrocher, est le fait qu'il n'y ait pas vraiment de lien entre les différentes nouvelles de l'ouvrage. Navarre va de l'avant, sans tellement se soucier de sa vie passée, en véritable épicurien qu'il est, et certains personnages phares du début du roman sont complètement absents des autres nouvelles. C'est l'oeuvre du temps qui passe j'imagine. Mais il m'a manqué un petit fil rouge pour vraiment faire de ce livre un coup de cœur, et lui donner une unité.


Retrouvez la Métaphysique du vampire de Jeanne-A Debats dans la collection Hélios des Indés de l'Imaginaire : http://www.editions-actusf.fr/jeanne-a-debats/metaphysique-vampire_numerique

 

Lucie Laval dans Critiques.
- 2955 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.