La stratégie des As - Damien Snyers

Ce texte est une réponse à George R. R. Martin - Le Volcryn de Lucie Laval.

Un premier roman de Fantasy pour Damien Snyers

Il est belge, il est jeune et il aime écrire - c'est tout ce que je sais de Damien Snyers et ces trois qualités ne peuvent que nous le rendre bien sympathique. Ce premier roman est paru en février 2016 aux Editions Actusf et la première chose que l'on remarque, c'est que la couverture est magnifique. Mystérieuse, harmonieuse, esthétique... Elle donne définitivement envie d'ouvrir le livre. 

Donc nous l'ouvrons. Un troll (hideux sans exagération), un elfe (pas mal de sa personne), une demi-humaine (très jolie également) - c'est l'équipe de choc. Nos héros sont associés, ils travaillent en solitaire et dans l'incognito. Ils possèdent à eux trois une portion non négligeable de parts de marché sur le secteur de l'arnaque dans la redoutable ville de Nowy-Krakow. Le décor est posé. 

Le casse du siècle

La Stratégie des As nous raconte l'histoire du casse du siècle : le vol d'un collier aux pouvoirs mystérieux, évidemment très bien protégé, enfermé dans un coffre inviolable chez des personnes très fortunées. Bien sûr, ce sont nos trois héros qui s'y collent - et ils ont intérêt à réussir car leur employeur a collé au poignet de James (l'elfe) un bracelet qui explose en cas d'échec. 

Ils vont alors découvrir : 
1. Qu'ils ne se suffisent pas à eux-mêmes
2. Que les associations les plus inattendues sont souvent les plus réussies
3. Que la réussite d'un casse repose sur la préparation et l'improvisation... surtout l'impro d'ailleurs
Je vous laisse donc découvrir tout cela en leur compagnie. 

Un auteur prometteur aux Editions Actusf

Damien Snyers est un auteur à découvrir. Si ce premier roman n'est (selon moi) pas incontournable, l'intrigue et les personnages en sont sympathiques et attachants. Un moment de lecture agréable et une plume à suivre, histoire de voir comment elle évolue, se transforme et se renouvelle.  Je vous laisse maintenant découvrir la couverture de cet ouvrage, dont j'ai tant vanté les mérites au début de cette chronique...

Lucie Laval dans Critiques.
- 346 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.