L'existence précaire des héros de papier...

Ce texte est une réponse à Editions Finitude - Interview de Lucie Laval.

Héros et personnages : comment leur donner vie ?

Un roman est fait de plusieurs ingrédients clés, et parmi eux, les personnages. Comment donner vie à des personnages crédibles, cohérents, "plus vrai que nature" ? Ce n'est pas si évident. Il existe des personnages de tous acabits et de toutes natures, et pas de recette miracle pour construire un personnage réussi. Un Mr Darcy n'a rien de commun avec une Blanche-Neige et pourtant, tous deux sont des personnages inoubliables

Ainsi l'auteur détient le pouvoir d'enfanter des personnages et de nous en faire don, car ensuite, nous ne nous gênons pas pour nous en emparer. Bon nombre de fans d'Harry Potter ont crié au blasphème en lisant le dernier chapitre de la saga, qui donne un aperçu des personnages quinze ans plus tard. J.K. Rowling a ressenti le besoin dans de nombreuses interviews de se justifier auprès de ses lecteurs pour ses choix narratifs, car ayant privé ses lecteurs du plaisir d'imaginer un avenir peut-être plus romanesque à Harry, Ron et Hermione, elle s'est rendu compte à quel point elle avait été dépossédée de ses personnages...

L'existence précaire des héros de papier aux éditions Finitude

Je viens de terminer un étrange roman de Jean-Pierre Enard intitulé L'existence précaire des héros de papier. Ce titre, qui est une théorie littéraire à lui seul, peut sembler contradictoire. En effet, de nombreux personnages de roman m'ont donné l'impression d'être - bien plus efficacement que nos Académiciens - immortels : d'être si charismatiques, incroyables et émouvants qu'il n'était guère étonnant que la postérité se soit emparée d'eux. J'étais et je suis persuadée qu'ils ne tomberont jamais complètement dans l'oubli. Le papier, justement, les a immortalisé. C'est pourquoi ce titre m'avait dès le départ profondément intriguée.  

Mais Jean-Pierre Enard veut nous montrer la toute puissance de l'auteur. Si certains personnages sont immortels, c'est parce que leur auteur avait le talent et la volonté nécessaires pour qu'ils le deviennent. Car l'auteur, s'il le désire, peut en un instant se débarrasser de ses "héros de papier", la preuve haute en couleur (je n'en dirai pas plus) dans ce roman inattendu. Les personnages vivent donc dans la précarité la plus absolue, l'auteur étant tout puissant. Il serait peut-être temps de fonder le S.P.A.M., Syndicat des Personnages Abusivement Malmenés. La liste des plaignants serait longue, allant du Père Goriot à Libeth Salander en passant par Boule de Suif... 

Auteur et personnages : un duo conflictuel

Assurément, les rapports auteur / personnages sont bien souvent conflictuels. Quel personnage n'a pas quelques réclamations à faire à son auteur, car comme tout un chacun, le personnage a son amour propre ! Mais la situation de l'auteur n'est guère plus enviable : Jean-Pierre Enard nous montre à quel point il peut être pesant pour un auteur de se retrouver avec tout un groupe de personnages sur les bras et de ne savoir qu'en faire ! L'auteur a donc parfois recours à des expédients : "Heureusement, celui-ci a sauté en plein vol, entre deux épisodes. Débarrassé de l'espion, le roman continue". 

Comme vous pouvez le constater, Jean-Pierre Enard joue avec les conventions littéraires. Son style sobre et efficace, parfois dur, nous entraîne le temps d'un après-midi dans une multitude de petites intrigues étranges. La plupart finit dans le sang. D'autres se terminent sur un point d'interrogation. Toutes savent retenir notre attention et questionner nos préjugés. Une lecture intéressante qui sort assurément de l'ordinaire ! 


Retrouvez L'Existence précaire des héros de papier de Jean-Pierre Enard aux éditions Finitudehttp://www.finitude.fr/index.php/livre/lexistence-precaire-des-heros-de-papier/

Lucie Laval dans Critiques.
- 2204 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé L'existence précaire des héros de papier...

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
Vangrenon Boule de Suif, un personnage oublié? Pourtant, j'ai le livre (que j'ai d'ailleurs relu à de plusieurs reprises (quelque chose comme 6 ou 7 fois)… Enfin, si tu le dis...
Lucie Laval Pas oublié Vangrenon, malmené !
Vangrenon Ah, d'accord!
La plume du poète Bonsoir
non, ce n'est pas du tout sévère, c'est juste un point de vue que j'explique
une sorte de métaphores un peu personnalisées...
En tout cas, merci pour cette observation...

La plume
La plume du poète J'ai omis de vous dire
j'aime beaucoup ce que vous écrivez et j'avoue que cela m'inspire...
Alors merci pour cette inspiration...
La plume
Lucie Laval Bonsoir La Plume !
Merci pour ce beau compliment ! Je suis vraiment ravie que mes modestes articles et textes vous inspirent... Et merci à vous d'être si actif sur le site, vous faites vivre cette communauté et c'est un plaisir de vous lire.
Très belle soirée !
Lu.
La plume du poète Je suis ravie de participer à l'épanouissement de ce site que je trouve très bien
j'essaierai de faire de mon mieux et comme je dis toujours '' Autant que faire ce peu...''
cependant, j'ai une remarque : Pourquoi n'y a t-il pas '' Tchat '' ?

La plume

La plume
Lucie Laval Bonjour la Plume ! Pour tout vous dire on en avait installé un,mais personne ne s'en est servi ! donc on l'a enlevé... mais si vous estimez que cela manque dites moi et je le signalerai à Alexandre qui s'occupe de toutes les améliorations techniques. En revanche il y a une messagerie privée par laquelle vous pouvez discuter en privé avec les autres membres de la communauté
La plume du poète Bonjour Lucie,
je comprends disons que le contact serait plus facile et de plus l'échange permettrait de mieux se faire, après si vraiment cela s'avère être inutile, alors pas besoin de le signaler...
La plume du poète Hommage !

J'admire la qualité de vos efforts
pour rendre ce site fier de nous accueillir
trouver en lui un certain réconfort
et laisser libre sa plume pour des vers, écrire !
Vous vous donnez tant de mal
pour le bien-être de chacun
il est légitime et normal
de vous en remercier, bien...

La plume
Egfrild Lucie, ne vous en déplaise, ne remerciez pas autant 'La plume du poète'; deux poèmes que je lis de lui, deux emprunts à de grands auteurs: Ronsard et Racine.
Tolérez-vous sur le site le plagiat?
Cordialement.
Egfrild.
Lucie Laval Bonjour Egfrild, La Plume, bien sûr nous ne tolérons pas le plagiat sur Librosophia. C'est pourquoi je vous renvoie à mon précédent commentaire et je vous demande, La plume, de bien vouloir mettre des guillemets quand vous citez d'autres poètes Un grand merci à tous les deux !
Lucie

La stratégie des As - ...

Critiques  852    2  

Jane Eyre & Mr. Darcy ou ...

Un Homme ...  1380  

Rimes en 2016

Poésie  1138    2  

Dans le train

Littérature  1076  

L'ivresse en mer

Poésie  971    11  

La réforme ...

Débats  1310    10  

Ginny à Ron - Avril

...  952  

La jeune fille à la ...

Un Homme ...  1147    5  

Jean de Tinan, fin de ...

Illustres ...  1185  

Dany Laferrière - ...

...  1379  

La Gloire de mon père - ...

Lieux ...  2391    2  

Un Homme

Poésie  959    2  

La fanfiction : négation ...

Débats  2281    9  

Le bouffon

Inclassable  669    2  

Magasin Général - ...

Critiques  1233    10  

question

Poésie  727  

Dualité - Et si le monde ...

Littérature  2413    5  

L'étranger de Albert ...

Poésie  952    2  

L’intemporalité de la ...

Inclassable  1121    6  

Réflexions sur ...

Inclassable  1305  

Chronique d'Iluvendan tome 1

Littérature  711  

Multicolores et hermaphrodites

Poésie  785  

La célébrité

Inclassable  1235    3  

La merveilleuse histoire ...

Poésie  893  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.