Magasin Général - Régis Loisel et Jean-Louis Tripp

Une BD sur Libro' ?!

Et pourquoi pas ? Le 9ème art mérite bien son titre d'art, et Magasin Général en est à mon sens le parfait exemple. C'est à messieurs Loisel (qui a notamment magistralement revisité Peter Pan avec un regard adulte) et Tripp qu'on doit cette série de chefs-d'oeuvre. Apportant chacun leur patte aux dessins de Magasin Général, ils créent ensemble un dessinateur virtuel au style original. Les dessins sont à l'image de l'histoire : tendres, hauts en couleurs, drôles et tristes à la fois... On ne s'en lasse pas ! 

Et l'histoire... parlons-en ! Elle est très bien construite, intelligente et originale. Au fur et à mesure des dessins et des pages on prend une claque de simplicité, d'humilité et d'ouverture à l'Autre (ce qui ne fais pas de mal par les temps qui courent).
 

Mouais...mais ça parle de quoi ?

La série de 9 tomes (à lire dans l'ordre !) nous plonge au cœur des années 30, dans le village québécois de Notre-Dame-des-Lacs. Perdu loin de toute ville, vivant de la vente des peaux, ce village voit sa vie chamboulée lors de l'arrivée de Serge. Serge est beau, sympathique et attentionné, il a vécu a Paris et est vétérinaire. Mais Serge a vécu la boue des tranchées et vu les horreurs de la Grande Guerre. Marie, (trop) jeune veuve qui tient le magasin général du village l'héberge quelques temps...

Malgré ses allures mièvres, cette histoire qui vous surprendra très certainement permets aux auteurs de nous livrer des personnages fouillés, parfois drôles, parfois durs, avec chacun ses habitudes, son caractère, ses réactions. Les plans et décors très pensés, dignes du cinéma, nous montrent une vie de village d'époque très réaliste (du moins pour un citadin du XXIème s. que je suis) qui évolue au gré des saisons. On passe du blanc envahissant de l'hiver canadien au vert resplendissant des belles saisons avant de découvrir l'ocre des forêts à l'automne. Un vrai régal pour les yeux.

Soit, et puis quoi d'autre ?

Quoi d'autre ? Mais le parler ! Le québécois Jimmy Beaulieu a édité les textes afin de respecter le parler québécois d'époque, comme si les images et l'histoire ne nous régalaient pas suffisamment ! Résultat : la réplique la plus banale devient une bouffée de fraîcheur et d'humour en employant des expressions québécoises drôles et très parlantes, sans jamais tomber dans la facilité et la lourdeur.

Oui mais bon, une BD c'est déjà cher, alors 9 !

Vous avez de la chance, cette série est un gros succès et à peu près toutes les médiathèques de France et de Navarre possède les albums. Commencée en 2006, elle s'est achevée de 2014, vous pouvez donc les dévorer sans vous soucier de devoir piaffer d'impatience en attendant la sortie du prochain album.

Gnou dans Critiques.
- 1575 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.