L'amour de la langue française

L'omniprésence des anglicismes 

Dans le monde francophone, sommes-nous les seuls à négliger ainsi notre langue ? Non bien entendu. Mais l'esprit hexagonal, jamais à court d'anglicismes, fait tout de même figure d'exception. Le célèbre linguiste, Claude Hagège, s'étonne du désamour que trop de nos compatriotes manifestent à l'endroit de leur langue et sait rappeler au besoin combien le Québec entouré d'un océan anglophone, s'est battu bec et ongles pour préserver son identité linguistique.

Il faut croire que tel parisien ou tel provincial se croit plus intelligent quand le mot "live" se substitue au mot "direct" pourtant prêt à l'emploi. Si ce n'est pas le lieu ici de dénombrer les multiples vocables anglo-américains par lesquels se donne libre cours un pédantisme de mauvais aloi, force est d'en constater l'ampleur dans la vie de tous les jours. Certes les emprunts d'une langue à l'autre - c'est vrai par exemple pour nos amis britanniques qui vont s'enticher d'une expression française - n'ont aucun caractère exceptionnel et, jusqu'à un certain point, la vitalité d'un idiome repose sur l'ouverture aux cultures du monde. 

Qu'en est-il des autres langues ?

Cependant l'excès étant l'ennemi du bien, tout est question de mesure, et le français n'a rien à gagner et beaucoup à perdre dans cette fuite en avant.
Étrangement, sous nos latitudes, le concept même de langue étrangère offre assez souvent un visage trompeur. Il n'est pas rare en effet d'y accoler de façon mécanique le seul anglais, au mépris de la diversité linguistique. 

Et l'espagnol ? Et l'allemand ? Et l'italien ? Et le russe ?... Afin de rassurer peut-être le lecteur, je tiens à préciser que l'auteur de ces lignes n'est pas du tout insensible à la beauté de la langue anglaise mais qu'il aimerait que la beauté des autres langues - le russe notamment a des sonorités magnifiques - occupât une plus large place dans l'espace hexagonal.

Trouver le Salut dans la Francophonie

Pour en revenir au français, d'aucuns m'objecteront que ses défenseurs existent bel et bien et qu'ils savent le cas échéant donner de la voix (à elle seule, la réforme de l'orthographe en porte évidement témoignage). Cela suffit-il ? La question vaut d'être posée.

Malgré toutes ces marques d'affection, notre belle langue aujourd'hui a besoin de retrouver un nouveau souffle. C'est bizarrement hors de France, à travers la francophonie, que signe encourageant, celle-ci sans doute se porte le mieux.
Est-ce là que se jouera avant tout son avenir ?

Thierry CABOT dans Débats.
- 1209 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé L'amour de la langue française

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
delta delta Avec 274 millions de francophones dans le monde on peut y croire...
Le français à encore un bel avenir.
douce rose Oh ! que oui ; le français a encore un très bel avenir avec, en plus toutes les langues régionales qui en découlent
Lucie Laval Mais il est vrai que le français se transforme de plus en plus, et comme le dit si bien Thierry, notre langue s'enrichit de nombreux anglicismes, perdant d'un autre côté le vocabulaire français correspondant. Cela est particulièrement vrai en entreprise (surtout les multinationales, ou dans certains secteurs comme la Pub etc.) où un jargon pseudo anglais fait loi, et que je trouve relativement ridicule...
delta delta Oui, exemple :

Je préfère, Nouvelles a NEWS...
La langue journalistique utilise souvent des mots anglais ( coaching, live, of... )
Philippe Martineau Je préfère "niouses" à "news" :-)
baroco61 Et puis d'abord se battre pour l'orthographe, en attendant d'améliorer ici notre prosodie
Lucie Laval Oui, l'orthographe est un bastion en péril à défendre...
Alexandre Clain Merci de ces articles de qualités Thierry !
Alexandre Clain Ou thanks !
Bee Nous importons un grand nombre de mots anglophones en effet pour une raison assez simple : ces mots désignent souvent des concepts qui ont été inventés ailleurs, dans le monde, et dont l'équivalent français n'existe pas. C'est le cas des nouvelles technologies, mais aussi du jargon de l'entreprise.

Bien sûr, cette importation massive est également due à l'omniprésence de l'anglais dans nos vies. Nous nous trouvons en fait dans la même situation que nos amis britanniques il y a quelques siècles. Le français était alors LA langue qu'il fallait parler, la langue noble, celle de la diplomatie. Ils ont alors importer de nombreux mots et expressions français. Après tout, l'un des Ordres de chevalerie britanniques les plus nobles à l'époque se nommait l'Ordre de la Jarretière et avait pour devise : Honni soit qui mal y pense !
Comme vous l'avez dit, Thierry, l'anglais étant à ce jour la langue de la communication internationale, il est normal que nombre de vocables passent dans notre langue.

Enfin, l'anglais a un atout sur le français : ses mots sont souvent beaucoup plus courts que leur équivalent français ! Or, nous sommes à une époque où tout va vite et il me semble que c'est une des raisons qui pousse à dire 'en live' plutôt 'qu'en direct'.

Je joue l'avocat(e) du diable aujourd'hui, car j'aime jouer avec les mots français et les expressions un peu passées de mode. J'aime me moquer du jargon des entreprises - je vous conseille à ce sujet cette chanson hilarante de Frédéric Fromet : https://www.youtube.com/watch?v=XRXqoqOqzUo

En tous cas, je ne pense pas qu'il y ait un désamour des Français pour leur langue. Au contraire...
Lucie Laval Ooh non pas de désamour Bee, mais pour tout te dire, le jargon anglais des entreprises me fait parfois me tordre de rire, parce que je le trouve un peu ridicule..; Mais cela dépend aussi des gens qui l'utilisent

"Toi et moi" de Paul Géraldy

Poésie  788  

Un cas particulier : ...

Poésie  683  

Les beaux hommes

Poésie  1131    2  

L'évaluation

Inclassable  552  

Guillaume Apollinaire

Poésie  1136    9  

Marie Noël

Poésie  753    3  

Alfred de Musset

Poésie  691  

De la difficulté d'être ...

Débats  1051    36  

"Un peu de science pour ...

Inclassable  537  

Maupassant a tué Guy des Cars

Illustres ...  961    10  

"L'Art romantique" de ...

Poésie  841  

"Une histoire des haines ...

Poésie  700  

Le fou voyage vers Lampedusa

Poésie  696  

Nouvelle érotique

Littérature  1512    5  

Hiawatha le petit indien ...

Poésie  506  

Umberto Eco - Hommage

Illustres ...  1304    6  

La batellerie et autres ...

Poésie  894  

Ennui

Poésie  560  

Lion

Poésie  586  

Un éditeur spécialisé ...

Métiers ...  960    5  

A quelle époque ...

Poésie  431  

JE T`AIME (poésie libre)

Poésie  561    10  

Le vin du terroir

Poésie  393  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.