L'école de l'Absolu, nouvelle école de Littérature

L'Ecole de L'Absolu revisite la littérature !

Sur Librosophia, on adore découvrir d'autres projets qui visent à faire la promotion de la littérature sous toutes ses formes. C'est pourquoi j'ai été ravie de découvrir L'Ecole de l'Absolu : il s'agit, si j'ai bien compris, d'un groupe de personnes désireuses de fonder une nouvelle école de littérature, partant du principe que la littérature contemporaine connait une crise sans précédents. Qui sont-ils, qui visent-ils ? L'objet de cet article est justement de le découvrir. Car je vais interroger ici les membres de l'école de l'Absolu pour en savoir davantage sur leur projet, leurs espoirs, leurs objectifs. 

Et tout d'abord, je me pose la question suivante : pourquoi avoir choisi de se baptiser "Ecole de l'Absolu" ? L'absolu est une notion bien difficile à définir, et par conséquent l'école qui y est associée aussi. L'Absolu que vous revendiquez se reflète-t-il dans vos écrit, dans vos goûts littéraires (et alors quels sont-ils), dans votre philosophie de vie ? L'Absolu est-il la recherche d'un idéal littéraire, ou la volonté de ne plus faire de concessions avec une littérature que vous jugez en crise ? 

Une critique sévère de la littérature contemporaine

Dans votre manifeste, vous procédez à une critique relativement sévère de la littérature contemporaine, disant qu'une littérature qui se désintéresse de son lecteur (car devenue trop nombriliste) pousse le lecteur à se désintéresser de la littérature. C'est ainsi que vous expliquez la chute du nombre de lecteurs dont parle tant les médias. Vous préconisez donc une littérature "totale" qui mêlerait à la fois les genres du théâtre, du roman et de la poésie. Visez-vous ainsi à rassembler autour d'une littérature holistique des lecteurs adeptes de ces trois genres à la fois afin de tous les satisfaire ? 

J'aimerais également questionner votre vision très pessimiste de la disparition du lecteur. Que pensez-vous de toutes les initiatives qui fleurissent sur Internet notamment autour de la littérature, et dont Librosophia fait d'ailleurs partie : les blogueurs, les chroniqueurs, les poètes, les booktubeurs qui s'attachent à faire connaitre au public leurs lectures du moment et leurs livres préférés. Un vocabulaire à part a même émergé parmi cette communauté d'amoureux de la littérature : la PAL (pile à lire), les "book haul", les "swap", les "challenge" qui se multiplient autour des livres... Ne trouvez-vous pas que le lecteur n'a peut-être pas dit son dernier mot ? 

Encore quelque questions sur votre démarche et votre Manifeste 

Votre manifeste a soulevé chez moi de nombreuses interrogations ; j'en ai déjà évoqué certaines mais il en arrive toujours d'autres. Les voici donc dans le désordre et sans cohérence aucune : 
- Comment est né le projet de "L'école de l'Absolu" ? 
- Quelles actions menez-vous pour promouvoir votre vision de la littérature ?
- Etes-vous également auteurs et / ou éditeurs ? 
- Comment peut-on rejoindre votre projet ? 

Merci pour toutes vos réponses ! Et pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce projet, c'est ici : http://ecoledelabsolu.fr/
Bon dimanche à tous ! 

Lucie Laval dans Débats.
- 1485 lectures - mention j'aime


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.