Pierre Loti et Aziyadé

Ce texte est une réponse à Maison de Pierre Loti de Lucie Laval.

Un homme aux multiples visages

Connaissez-vous Pierre Loti ? Pierre Loti était une petit homme mystérieux. Petit en effet, et cela le complexait sans doute, car il était toujours juché sur des talonnettes et l'on racontait qu'il portait un corset pour avoir la taille fine et bien tournée. On peut dire qu'il était coquet, et prenait grand soin de son apparence. Deuxième indice, Pierre Loti était relativement aquatique : il mena une brillante carrière d'officier de la Marine Française. Vous en concluez qu'il voyagea beaucoup et c'est vrai.

Mais il ne fit pas que voyager... il se lança dans des expéditions qui l'amenèrent à parcourir le Maroc incognito sous sa djellaba (je vous rappelle que Loti naît en 1850 et qu'alors ces pays sont assez peu parcouru par les européens), à découvrir les merveilleux temples d'Angkor, à s'émerveiller devant la majestueuse Constantinople. Et encore bien d'autres aventures. Ses voyages, il les reverse dans des livres merveilleux, mi-fiction mi-carnet de voyage, que tous les amoureux d'horizons ne sauraient dédaigner. 

L'ombre d'une femme

En tant qu'héritier d'une famille bourgeoise et respectable de Rochefort sur mer, Loti était bien évidemment marié ; sa famille avait pris soin de lui trouver une femme de bonne famille - la seule exigence de Loti était qu'elle ne soit pas trop grande. Mais ce ne fut pas elle, le grand amour du voyageur. Alors qu'il voyageait en Turquie, Loti fit la connaissance d'une jeune fille turque dans le harem d'un riche vieillard à Salonique. Il s'éprit d'elle et parvint à la fréquenter, malgré les risques que cela comportait, tant pour lui que pour elle.

Après le retour de Loti en Europe, cette dernière mourut d'ailleurs de chagrin et des dures conditions de son ostracisme dû à son adultère. Loti fut très ébranlé par la perte d'Aziyadé lorsqu'il apprit sa mort lors de son second voyage en Turquie. Il profita de ce séjour pour aller subtiliser la stèle funéraire de la jeune femme et la ramener avec lui, dans sa maison de Rochefort sur mer.

Un écrin pour leur amour

La maison de Pierre Loti est unique et extravagante. J'en ai déjà parlé dans une précédente chronique. Parce que lorsque l'on a vu ce lieu une fois, on ne peut s'empêcher d'y revenir encore et encore, tant il est enchanteur. Loti nous plonge dans des pièces et des atmosphères d'un autre temps et inspirées de pays exotiques et mystérieux. La salle moyen-âge, le sal'on marocain et la mosquée, au centre de laquelle trône la stèle d'Aziyadé, sont des décors époustouflants. Loti s'est construit un écrin hors de toute mesure pour conserver l'essence de ses voyages et de son amour pour Aziyadé. Un lieu unique, qui me fait de nouveau rêver rien que d'en parler... Retrouvez Aziyadé de Pierre Loti aux éditions Gallimardhttp://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-classique/Aziyade-suivi-de-Fantome-d-Orient

Lucie Laval dans Un Homme – Une Femme.
- 1913 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.