L'une rêve, l'autre pas - Nancy Kress

Ce texte est une réponse à La métaphysique du Vampire de Lucie Laval.
Les littératures de l'imaginaire nous ouvrent bien souvent des portes insolites sur des mondes que nous aimerions mieux connaitre. Imaginez que vous ayez la faculté de rester toujours éveillé : quel temps de gagné ! L'équivalent d'une vie supplémentaire, offerte gracieusement pour le prix d'une ! Et au-delà de ces heures d'activité additionnelles, l'absence totale de fatigue, la faculté de toujours rester au sommet de ses capacités... Ce monde existe : c'est celui de Nancy Kress dans L'Une rêve, l'autre pas, récit de science-fiction publié aux Editions Actu SF. 

2 destins opposés nés d'ambitions inconciliables

Dans le couple Camden, l'amour et la communication ne sont pas au rendez-vous. Roger Camden décide de payer une fortune pour doter leur enfant d'un don hors du commun : celui de ne jamais avoir besoin de dormir. Lorsque la naissance de jumelles est annoncée, il devient vite évident que l'une évoluera à une vitesse inconcevable tandis que l'autre poursuivra une croissance normale, selon la volonté de sa mère. 

La suite des événements confirme ce premier pressentiment : Leisha, la "jumelle améliorée", dépasse les espérances de son père. Brillante à tous points de vue, elle excelle dans les études et dans tout ce qu'elle entreprend. Sa sœur, quant à elle, grandit à son rythme et conserve longtemps son âme d'enfant. 

Comment semer la zizanie en 3 étapes clés ?

L'inégalité est surement la plus efficace des armes pour semer la zizanie au sein d'une famille, et si ce n'est pas son but premier, Roger Camden semble être passé maître en la matière : 

- Accordez un don exceptionnel à un enfant sur deux
- Allez à l'encontre des volontés de l'autre parent à chaque fois que l'occasion se présente
- Rabaissez systématiquement l'enfant "défavorisé" et valorisez l'enfant que vous avez avantagé



Voici un aperçu rapide de l'atmosphère électrique qui règne chez les Camden. Et pas seulement. Car Leisha n'est pas la seule enfant "modifiée" dotée de facultés inimaginables. Ses semblables s'avèrent tous plus virtuoses les uns que les autres et la société commence à se révolter contre cette inégalité des chances. 

Un des talents de l'auteur dans ce récit est de parvenir à montrer la méfiance grandissante qui s'exprime à l'encontre de cette génération avantagée ; la haine envers ce déséquilibre, ce privilège accessible aux plus riches ; la peur de la différence et l'incompréhension réciproque - l'escalade de la violence. 
 

Renonceriez-vous au rêve pour accéder à la réussite ? 

Cependant Leisha le dit elle-même : elle aimerait tant pouvoir dormir... et rêver ! Tout comme sa sœur... Avoir la réussite à portée de main mais être dans l'incapacité de rêver, n'est-ce pas finalement un sort relativement peu enviable ? Les amoureux des littératures de l'Imaginaire en conviendront : le rêve est une fantaisie dont on ne voudrait se passer pour rien au monde... De même que le sommeil, quand il est doux, chaud et ressourçant.

Je garde un souvenir inoubliable d'un rêve d'enfant dans lequel je trimbalais avec application une brouette d'haricots verts cuits, dans une vaste prairie au vert électrique. Pour me retrouver quelques sursauts d'inconscient plus loin dans l'étang du parc de ma grand-mère, dans une eau noire et néanmoins accueillante, à pêcher de grosses carpes à la cuillère à soupe. Et bien la pêche à la cuillère à soupe, mes chers Librosophes, ça n'a pas de prix !

Pour en savoir plus sur L'Une rêve, l'autre pashttp://www.editions-actusf.fr/nancy-kress/l-une-reve_helios

Lucie Laval dans Un Homme – Une Femme.
- 142 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.