Jean Lorrain - Monsieur de Bougrelon

Ce texte est une réponse à Jean Lorrain - Sa vie, son oeuvre de Lucie Laval.

Jean Lorrain auteur du mois !

Jean Lorrain, auteur décadent du XIXème siècle, est notre auteur du mois d'août 2015 ! Dans mon dernier article je vous ai présenté les faits marquants de sa vie ainsi que ses principales œuvres ; aujourd'hui je vous parle d'un de ses romans les plus fameux, Monsieur de Bougrelon.

Paru en 1897, le titre du roman fait quelque peu polémique. En effet le bougre, c'est l'homosexuel, or Lorrain affiche ouvertement son homosexualité en fréquentant notamment le lutteur de foire Marseille, une autre célébrité de l'époque. Le bruit court également qu'avec ce personnage de Monsieur de Bougrelon, Lorrain a voulu redonner vie à Barbey d'Aurevilly, à qui il vouait une grande admiration. Mais très vite, le roman séduit la critique et le public. Comment pourrait-il en être autrement ?! Monsieur de Bougrelon, c'est un rêve éveillé, une apparition étrange et soudaine, épicée, qui nous laisse une fois le livre refermé une saveur de nostalgie et de poésie. 

Monsieur de Bougrel'on en vidéo - Speed booking





Pourquoi lire Monsieur de Bougrel'on ?

Le risque, quand on lit Monsieur de Bougrelon, c'est d'être immanquablement déçu par les prochains voyages que vous ferez à Amsterdam, et peut être même vos prochains voyages tout court ! Car Monsieur de Bougrelon, c'est le guide idéal, le guide qui, par l'incroyable dextérité de sa conversation, vous fait vivre un musée, vous réenchante un bouge, un quai désert, un jour de pluie. Monsieur de Bougrelon, c'est le chant du cygne de la langue française et de l'extravagance. Le dernier soubresaut insoumis du Verbe et de l'Hyperbole.

Monsieur de Bougrel'on narre ses exploits de jeunesse, ses folles années, ses passions pour une grasse hollandaise frigide et un caniche qui avait les mêmes yeux qu'elle... caniche dont il porte la fourrure en manchon - haill'on hideux et délavé. Tout chez Monsieur de Bougrel'on sonne faux, brille trop, tonitrue et pétarade ; et pourtant nous avons une irrépressible envie de le croire, parce que sinon... et bien, ça serait trop triste ! Retrouvez toutes les publications des éditions Le Chat Rouge ici : http://www.lechatrouge.net/ 

Lucie Laval dans Lieux d'écriture.
- 1959 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.