Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray

La corruption d'une jeunesse consentante

Tout le monde a entendu parler du fameux Portrait de Dorian Gray (et non pas Grey), portrait dépeint (littéralement !) par Oscar Wilde dans un roman plein de vices et de beautés insoupçonnées. Le style tout en arabesques du grand dandy anglais nous livre ici une incroyable étude sur ce que peut faire un être humain pour conserver l'apparence de la jeunesse éternelle. Et je peux vous dire que ce n'est pas joli joli...Il y montre également que le vice n'est pas quelque chose d'inné et qu'en termes de vilenie, il nous faut toujours un intermédiaire pour nous initier. Un maître en quelques sortes. 

Dorian gray est un jeune homme d'une grande beauté. S'il ne brille pas dès le début du récit par sa bonté, il passe cependant pour un gentil garçon, innocent, muni de quelques principes solides et d'une certaine foi en la vie. Son ami peintre Basil Hallward, subjugué par sa beauté, fait son portrait. Puis un jour, il croise le chemin de Lord Henry. C'est lui, l'initiateur. Et l'on ne peut pas dire que son disciple lui oppose beaucoup de résistance... 

Un portrait du Vice

Au fil du récit, et sous l'influence malfaisante de Lord Henry, Dorian Gray se rend coupable de méfaits sans pareils. Et le temps passe, laissant le jeune homme impuni, tandis que son modèle se délecte de son oeuvre de corruption... je dis jeune homme car en effet, Dorian Gray semble ne pas souffrir de ce que l'on appelle les ravages du temps. Il demeure d'une beauté surprenante, parait même rajeunir. Et pour cause, c'est son portrait qui vieillit à sa place ! Mais pas seulement... Chaque humiliation, chaque cruauté, chaque meurtre commis par Dorian Gray se voit représenté sur le portrait, qui devient rapidement d'une laideur épouvantable... 

Ce portrait donne a voir le véritable visage de Dorian Gray : celui d'un vieillard vicieux, aigri, envieux, défiguré de toutes les façons possibles par des cicatrices hideuses... ce sont les empreintes de tous les vices explorés par Dorian, toutes ces années de tromperies, de manigances, de viols et de meurtres.. D'ailleurs, Dorian est complètement obsédé par son portrait. Il ne supporte pas de devoir regarder en face son vrai visage et pourtant il ne parvient pas non plus à en détacher son regard. Que fera-t-il pour se débarrasser de ce portrait qui le hante et le tourmente ? Je vous laisse imaginer la suite.

Un récit envoûtant

Le portrait de Dorian Gray est un des romans qui m'ont le plus envoûté, et ce n'est pas peu dire. Et puis, avouons-le, Oscar Wilde est un génie de la plume... Dire qu'il s'agit de son seul roman, c'est désespérant : le type fait un essai et pige tout du premier coup ! L'égalité des chances est une vaste supercherie...

Chers amis, il faut lire le Portrait de Dorian Gray : c'est une leçon de style, de suspense, de virtuosité ! Une vraie boite de Pandore cependant, et à manipuler avec prudence. Mais je vous fait confiance. N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce roman si vous l'avez déjà lu ! Et aux autres, bonne lecture Retrouvez le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde aux éditions Le livre de pochehttp://www.livredepoche.com/le-portrait-de-dorian-gray-oscar-wilde-9782253002888

Lucie Laval dans Littérature Etrangère.
- 1667 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.